Un petit nouveau dans l’équipe

18 06 2012
   Depuis quelques semaines maintenant, nous avons le plaisir d’accueillir régulièrement parmi nous Arnaud. Vous les avez peut-être déjà croisés, ses rollers et lui, toujours le sourire et plein d’attention pour ce qui l’entoure.
   En plus de ses coups de mains efficaces et toujours conviviaux, l’air de rien, Arnaud effectue aussi chez nous son stage d’observation de fin d’année. Observation participative si il en est!
   Je lui laisse la parole pour vous expliquer cela bien mieux que moi, et peut-être figurerez-vous vous aussi parmi les personnes attentivement observées lors de votre passage aux Jardins. Mais pas d’inquiétude, ça ne fait pas mal! 🙂
Stage d’observation en sciences sociales d’une activité maraîchère bio en IdF
 » Je suis étudiant en première année de master de « géographie sociale » à Créteil, où j’ai suivi une licence de géographie les années précédentes. La géographie sociale est un courant de la discipline géographique qui est né dans les années 1980, dans la lignée d’autres courant de géographie critique, issus des années 1960-70. On peut la qualifier de géographie « engagée » : les thèmes qu’elle aborde se nomment « inégalités sociales » ou encore « injustices environnementales ». La géographie sociale s’ouvre aux questions de la ville, du logement, de la mobilité, de l’aménagement du territoire, des pays du Sud, de l’agriculture, de l’étude des mouvements sociaux, de l’école… avec une lecture spatiale donc. Il y a beaucoup d’échanges avec les autres sciences humaines et sociales : la sociologie, l’urbanisme/l’aménagement du territoire entre autres.
L’objet de mon stage est d’observer une activité maraîchère bio en IdF. Le contexte général : La population francilienne est très demandeuse en produits issus de l’agriculture biologique, en « espaces verts » également. Il y a une forte émergence d’initiatives citoyennes et participatives en ces domaines : jardins partagés, associations de consommateurs de produits bio et en circuits courts – moins d’intermédiaires et plus local. Les axes choisis : étudier les conditions d’existence d’une activité maraîchère locale et paysanne en bio sous l’angle de ses maraîchers, de leurs parcours, de leurs pratiques, aussi bien en maraîchage que dans d’autres domaines. Mise en comparaison avec d’autres sites proches (La Plaine des Bordes à Chenevières/Marne, autres sites en cours). »
Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :